Alexandra Berger, directrice du Grand Hôtel à Chantemerle depuis un peu moins d’un an, a fait ses classes dans les croisières. Une route pas forcément traditionnelle pour atteindre les sommets de l’hôtellerie de montagne. Et pourtant…

 


skieuse-femme-montagne-hautes-alpes-briancon-Terre_de_femmes

Originaire de Paris, Alexandra part vivre à Rome avec ses parents lorsqu’elle a onze ans. Est-ce là-bas qu’elle développe son fort tempérament ? Certainement en tous cas son sens de la communication, son grand sourire et sa volubilité. Des atouts indéniables pour exercer dans l’hôtellerie, la voie qu’elle a choisi depuis toute petite. C’est en effet au cours de ses vacances en Suisse, à Crans Montana, que la jeune adolescente attrape le virus. A l’aise dans l’hôtel où elle loge, elle passe derrière l’accueil et joue les hôtesses avec tant d’entrain que les propriétaires conseillent alors ses parents de l’orienter vers l’Ecole Hôtelière de Lausanne si la vocation se confirme. Ce qui sera chose faite. Diplôme en poche, elle intègre le Royal Montceau à Paris en tant que gouvernante générale, puis le Méridien Porte Maillot, en tant qu’assistante de Direction, puis directrice de nuit.

 

 

Tiens bon la barre et tiens bon le flot, hisse et haut…

Sa vie bascule lors d’un séjour aux Antilles au cours duquel elle rencontre celui qui deviendra son mari. Moniteur de ski, fou de montagne, il aime aussi la voile et, l’été, exerce sur des voiliers. Par amour, elle reste avec lui et découvre la vie de croisiériste. Marin, hôtesse, cuisinière, elle exerce tous les postes et va même jusqu’à convoyer un voilier entre Nantes et son point de chute aux Antilles. Elle y reste cinq années. Puis rentre en métropole, dans le sud de la France, où elle continue son activité sur plusieurs bateaux. La rencontre avec un propriétaire de yacht autrichien sera déterminante. Elle et son mari changent de vie. Attachés à son service, il géreront le navire près de vingt ans jusqu’au printemps 2017. Sur les flots durant la période estivale, ils s’installent l’hiver en station, à la Foux d’Allos, dans les Alpes de Hautes Provence, pour skier. C’est ainsi que leur fille ainée découvre la pratique, attrape le virus de papa et débute la compétition. La famille la suivra à Barcelonnette, puis Briançon et finit par s’installer à Serre Chevalier.

 

 

Cap vers la montagne

Si Alexandra a toujours aimé sa vie sur l’eau, les croisières grâce auxquelles elle a appris à découvrir les ficelles du métier de l’hôtellerie « flottante », avec les difficultés et contraintes liées à la mobilité, à la sécurité, la polyvalence, la vie en vase clos, elle a cependant toujours senti un manque. Comme si elle n’avait pas réellement réalisé son rêve de tenir un établissement, de passer derrière le comptoir comme elle le faisait étant enfant. Et c’est alors que le destin s’en mêle. Au printemps 2017 le propriétaire du yacht vend son bateau. Le Grand Hôtel, qui s’est refait une jeunesse un an auparavant, se cherche un nouveau capitaine. Alexandra est la personne toute désignée. Elle prend la barre en avril de cette même année et apporte un nouveau souffle à l’établissement, celui que les patrons cherchaient.

skieuse-femme-montagne-hautes-alpes-briancon-Terre_de_femmes

La mission est de taille, rendre à l’hôtel qui a accueilli Jean Gabin en ses heures, sa splendeur d’antan. Lui donner une âme. En faire un lieu emblématique de la station, où il fait bon se rendre pour séjourner, se restaurer ou se détendre. Avec 54 employés, le défi est de taille. Mais Alexandra a du répondant. De l’expérience, sait tout faire ou presque. Elle prend les choses en main et, avec l’aide d’une équipe très professionnelle, améliore la qualité du service, crée une dynamique et un véritable esprit de groupe. Elle lance l’Annexe, restaurant de spécialités ouvert midi et soir. Elle s’investit énormément, fait face à de nombreuses difficultés, notamment techniques, qui ne manquent pas de se présenter dans ce bâtiment ancien. Mais elle s’investit à 100%, apprend, apprend tous les jours, et se démène pour atteindre les objectifs qui lui ont été fixés. Avec une forte augmentation du taux de remplissage dès le premier hiver, le succès semble être au rendez-vous. Mais ce n’est jamais assez pour la fougueuse directrice qui fourmille déjà d’idées pour la suite. Comme de faire vivre la grande terrasse en hiver en créant des espaces lounge cosy, mais ça chut, c’est encore un secret…

 


Elle l’a dit : 

« En 25 ans sur les croisières, j’ai appris beaucoup, je ne me suis pas ennuyée mais je ressentais comme un manque. Toujours cette envie d’hôtellerie au fond de moi… »

 


Bio express : 
  • 1968 : Naissance à Paris.
  • 1980 : Déménage à Rome avec ses parents.
  • 1988 : Obtient son diplôme à l’Ecole Hôtelière de Lausanne.
  • 1992 : Part pour les Antilles.
  • 1994 : Se marie avec Pascal Berger.
  • 1997 : Devient chef sur le yacht Aleon
  • 2000 : Naissance de sa première fille Margot.
  • 2005 : Naissance de sa seconde fille Salomé
  • 2017 : Devient directrice du Grand Hôtel de Serre Chevalier

 


 Alexandra et la montagne en 9 questions : 

1 – Votre rencontre ?

La vraie rencontre s’est faite lorsque je me suis installée à la Foux d’Allos en 2002. Il neigeait toutes les nuits et un soleil radieux illuminait les journées. J’ai découvert le paradis blanc !

2 – Ta montagne préférée ?

Ici, Serre Chevalier.

3 – Ton rapport à la montagne en 3 mots ?

Sérénité, repos, émotion.

4 – Tes activités en montagne ?

Ski alpin, télémark, randonnées.

5 – Ton meilleur moment ?

Chaque fois que je skie avec ma famille ou mes amis.

6 – Une anecdote ?
Pris dans une tempête de neige où on ne voyait même pas ses chaussures, nous sommes redescendus avec les pisteurs qui avaient encordé notre groupe pour qu’on ne se perde pas ! Beaucoup de fous rires.

7 – Une femme que tu admires ou qui t’inspire ?

Ma fille Salomé, atteinte de Mucoviscidose, qui croque la vie à pleine dent. Elle est toujours positive et ne se plaint jamais.

8 – Ton prochain projet ?

Continuer à développer le Grand Hôtel, le faire progresser en notoriété et en qualité de service.

9 – Ton rêve de montagne ?

Pour l’instant mon rêve est ici, à Serre Chevalier.

 


Les liens d’Alexandra :

 


Découvrez aussi les portraits suivants :
femmes-montagne-athlète-encadrement-stages-féminins-formation-guide-escalade-cascade-de-glace-guide-haute-montagne
Lead The Climb
skieuse-championne-femme-montagne-la_plagne-FFS
Marie Martinod
skieuse-femme-championne-athlete-ski-freestyle-alpehuez
Ophélie David
femme-skieuse-montagne-competition-coupe-du-monde
Estelle Alphand
montagne-freerando-festival-ski
Ride N’Roses
happy-women-mountains-skieuse-ski-femme-création
Sarah Avettand
happy-women-mountains-femme-montagne-skieuse-randonnée -alpinisme-grimpe-escalade
Célia Karleskind
happy-women-mountains-femme-montagne
Cécile Chappaz
happy-women-mountains-femmes-montagne-vélo
Les Bikettes
happy-women-mountains-femmes-montagne-athlète-ski-skieuse-neige-championne
Ophélie David et Marie Martinod
happy-women-mountains-montagnes-nepal-expéditions-snowboard-split-board
Sandra Stavo-Debauge
snowflike-lydie-lanza-portrait
Lydie Lanza
happy-women-mountains-femmes-montagne-randonnée
Fanny Caspar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire