happy-women-femmes-nick-luce-selina-gullery

C’est mon amie Karen, ex-membre de l’Equipe de France de ski de bosses, chamoniarde et yogi qui m’a proposé de venir découvrir le Chamonix Yoga Festival pour lequel elle gère les relations presse avec l’agence qu’elle a créé il y a quelques années, Links Communication. J’avais entendu parlé de l’événement et j’avais bien envie de me rendre sur place. Avec cet appel du pied, je ne pouvais plus hésiter, malgré mon faible niveau en yoga.

 


Le Chamonix Yoga Festival est un événement international unique en son genre. Il permet de venir s’immerger dans l’univers de la pratique, rencontrer d’autres adeptes de la discipline, faire le plein d’accessoires variés et surtout de profiter de classes enseignées par des professeurs de haut niveau, reconnus pour leur savoir-faire dans le monde entier. Créé et géré de main de maître par Blanche de Marion et une équipe de bénévoles ultra-motivés, le salon se tient dans le majestueux Majestic, ancien hôtel de la station, dont la vue seule nous embarque dans une autre dimension. Bien sûr le festival est ouvert à tous, amateurs comme professionnels. Ces derniers peuvent bénéficier de master classes qui se déroulent quelques jours avant et après le festival. Elles sont destinés à découvrir et parfaire leurs méthode d’enseignement. Durant le festival, tout le monde est le bienvenu, les mamans et leurs enfants aussi. Pour ces derniers, un espace garderie a même été créé, avec animations et cours de yoga à la clé. Retour sur le déroulé de la journée.

 

10h00 : Accueil au Majestic – Ecrin du Festival – Et cérémonie d’ouverture.

Les journées commencent tôt au Chamonix Yoga Festival puisque les ateliers démarrent dès 7h00 du matin avec Pranayama et méditation. Mais il est possible d’arriver à tout moment, selon les classes ou ateliers que l’on souhaite suivre. L’ambiance est zen, les sourires chaleureux, chacun est libre d’organiser sa journée comme il le souhaite. Après enregistrement et remise du bracelet qui permet de participer au cours, ma journée d’immersion dans le monde du yoga peut enfin commencer.

Et ça commence fort avec le très joli discours de bienvenu emprunt d’amour de Blanche de Marion. Assis en cercle, l’auditoire peut se mettre en  condition en toute sérénité. Puis une voix magnifique s’élève et résonne sous la voûte haute de la salle. Celle d’une chanteuse dont j’ai oublié le nom, mais dont je n’oublierai pas la sensation de bien-être qu’elle m’a procurée.

 

happy-women-femmes-nico-luce
Cours avec Nico Luce.

 

10h30 : Classe de yoga Vinyasa – Leap of Faith  – par Nico Luce.

Avant de commencer, Nico nous raconte une belle histoire de petit singe, pour nous enseigner que le courage en nous peut être plus fort que nos peurs. C’est ensuite dans la pratique dynamique de Vinyasa que nous allons travailler, pour éliminer les couches de doute qui assombrissent notre vision et notre pouvoir grâce à des équilibres sur les bras, des ouvertures de hanche et des torsions. De quoi nous rappeler de quoi nous sommes faits. La classe est enseignée en anglais, mais Nico est facile à comprendre, il prend le temps de nous préparer pour chaque pose, et nous propose des variations adaptées au niveau de chacun. Si parfois nous perdons le fil, il est toujours possible de prendre exemple sur les nombreux professeurs qui assistent à la classe avec nous. Ce que j’ai fait maintes fois en regardant ma voisine de droite, Sydney Martinie, professeur de yoga sur Lyon, venue profiter des professeurs extraordinaires présents ici. Une jeune femme aussi chaleureuse que douée pour la discipline, soucieuse de transmettre et d’aider les autres, avec qui j’ai immédiatement sympathisé.

Je suis sortie de ce cours à la fois légère et sereine. Pleine d’énergie malgré les efforts fournis. Avec le sentiment d’avoir bien travaillé et de m’être totalement régénérée. Remplie d’énergie pour affronter les épreuves qui m’attendent dehors.

13h00 : Déjeuner

Les déjeuners sont préparés avec soin par Lisa de  « Peppered & Strawberry« . L’assiette repas se compose de boulettes végétarienne à l’italienne, pesto de roquette et noix, salsa de tomate et de fenouil, légumes d’été rôti – salade de riz sauvage, kale et pistache & salade fraise – avocat – basilic, un vrai régal.

Il est aussi possible de se restaurer tout au long de la journée au Yogi Bar qui sert des produits bio (jus de fruits et légumes frais, healthy snacks, tisanes), produits sans gluten et vegan.  Les petits déjeuners sont quand à eux réalisés par Camille Kamaïa Nature.

 

14h00 : Cours de Yoga en plein air,  et en altitude avec musique live à Planpraz (massif du Brévent).

C’est en télécabine qu’il faut se rendre à Planpraz pour profiter de ce cours exceptionnel et gratuit, dispensé par Blanche de Marion en plein coeur d’un écrin de toute beauté. Le temps n’est pas au beau fixe, mais le paysage est là, à couper le souffle. La classe est accompagnée au piano. Le vent souffle dans nos cheveux. La salutation au soleil prend tout son sens dans cette ambiance. Si le cadre ne permet pas de réaliser un cours traditionnel dans les règles de l’art, ça n’en reste pas moins une expérience qui vaut le coup d’être vécue. Après cette séance, la descente en télécabine se fait en apesanteur…

happy-women-femmes-brevent
Cours de Yoga en plein air à Planpraz (Massif du Brévent).

 

15h30 : Retour au Majestic – Chilling sur les stands

Quelques minutes entre les cours me permettent de faire un rapide tour des stands. Tenues de yoga, livres, bijoux, sacs, nourritures, stand de massages, tout est bio, tout est beau. Si je n’ai guère le temps, je fais quand même la connaissance de Valérie , fondatrice de Pop Yoga, qui donne des cours en entreprise ou en extérieur au sud de Lyon. A Chamonix elle est venue rencontrer d’autres yogis, trouver de l’inspiration pour ses propres cours, partager sa passion et vendre de jolies tenues pour toute la famille.

 

16h00 : Classe de Yoga réservée aux femmes – The Alchemy of the Goddess – par Selina Gullery.

Cette classe aux influences multiples, Asana, mudra, méditation, je n’avais pas prévu de la faire, mais si je ne l’avais pas suivie, j’aurais vraiment manqué quelque chose. Tout d’abord parce que Selina est une personne solaire, qui rayonne de bonté et de bienveillance. On se sent immédiatement bien à son contact, elle réchauffe littéralement le coeur. Certainement parce que Sélina encourage la croissance spirituelle et individuelle en soi et pousse ses étudiants à vivre une vie attentive et joyeuse, à accueillir ses imperfections et à résider dans la force du plus haut Soi.

Vraiment différente des classes que j’avais pu suivre auparavant, où j’étais malgré tout dans une certaine recherche de l’effort, j’ai participé ici à une séance plutôt axée sur l’introspection, la méditation, le lâcher prise, avec l’idée de s’accepter tel que l’on est et de se faire du bien. Je suis descendue si loin, j’ai si bien relâché mes chakras, qu’il me semble bien m’être endormie dans les dernières minutes… ou peut-être pas! Mais alors j »étais si loin que je n’étais plus à Chamonix, c’est certain! Une belle expérimentation.

 

18h30 : Fin de ma journée en immersion

Fin des festivités pour moi mais pas pour tout le monde. Une dernière classe démarrant à 18h00, suivie de la Bakti Night. Musique et chants au programme d’une belle soirée, rien de tel pour finir en beauté.

Je n’ai bien sûr pas tout vu loin de là. Le programme sur trois jours est vraiment complet avec des classes de pratiques variées, des cours de danse libre, des ateliers et conférences sur divers sujets. Je conseille vivement à celles qui aiment le yoga et la montagne de faire un tour à Camonix lors d’une prochaine édition. A défaut de passer un ou plusieurs jours complets dans le temple provisoire du yoga, vous pourrez au moins participer aux cours en extérieurs qui sont, je le rappelle, offerts gratuitement. Oui, le yoga n’est pas l’activité que l’on imagine pratiquer à Chamonix, mais il faut bien reconnaître que la magie de la pratique ainsi que celle du lieu de marient admirablement bien.

happy-women-femmes
Au Majestic, les exposants et Valérie de Yoga Pop.

Laisser un commentaire