happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

Quand la saison s’achève, on pense plutôt soleil, grand ciel bleu et détente en terrasse. Et pourtant, après un hiver où le manque de neige s’est fait cruellement ressentir, l’invitée surprise de cette fin de saison fut la poudreuse! Une bonne raison s’il en fallait, pour aller faire prendre l’air une dernière fois à nos spatules. Fin avril, après une année difficile, il ne restait pas beaucoup de choix pour aller se dégourdir les jambes et clore la saison. Le notre s’est donc naturellement porté sur l’Espace Killy, Tignes et Val d’Isère faisant partie des stations ayant reçu le plus de neige durant l’hiver.

 


Jour 1 : Arrivée

En guise de cadeau de bienvenue, ce sont donc de jolis flocons qui nous accueillent lors de notre arrivée à Val d’Isère. Pas de difficulté de stationnement, ni de circulation en cette fin de saison, c’est l’avantage. Nous pouvons donc profiter pleinement et nous balader dans la station. Faire du lèche-vitrine aussi et saisir les bonnes occasions, les commerçants bradant leur stock.

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

La neige, le froid, le shopping, tout ça donne faim! Direction les 5 Frères pour un apéritif puis un dîner dans une ambiance cocooning. Entièrement rénové il y a quatre ans, la maison de famille offre un cadre très chaleureux dans lequel on se sent tout de suite bien. La table propose des plats savoyards bien sûr, mais rien ne vous oblige à  choisir la gastronomie locale, la carte offrant d’autres options pour les appétits petits ou grands. Audrey saura nous accueillir et nous conseiller avec discernement;-). Pour achever la soirée en beauté, rien de tel qu’une petite virée au Blizzard, où un concert live se termine. Et pendant ce temps, il continue à neiger…

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

 

Jour 2 : ski à Tignes

Le lendemain matin, nous sommes à Tignes, on se croirait en janvier. Trente centimètres de neige fraîche recouvrent le sol. L’horizon est bouché. La neige continue de tomber. Mais vu que c’est ce que nous avons attendu tout l’hiver, nous n’allons quand même pas nous plaindre. Après la case forfait, direction les pistes. Une grande partie du domaine est encore ouverte, et pour une fois, on ne fait pas la queue. A nous les grands boulevards, les descentes sans fin, et les hors-pistes accessibles. Pour nous récompenser de tant de pugnacité, le ciel se dégage, et nous voilà presque seuls à laisser nos traces dans pas moins de quarante centimètres d’un belle poudreuse bien fraîche. La chance sourit aux audacieux dit-on!

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

Retour au bercail à 17h00, impossible de s’arrêter avant. Petit détour par l’espace aquatique et la piscine histoire de se dégourdir les jambes. Puis repas entre amis dans l’ancien appartement de Guerlain Chicherit, champion du monde de ski freeride reconverti dans les courses automobile. C’est dorénavant Claude Corpechot qui nous reçoit comme des rois dans cet appartement et son voisin, tous les deux idéalement situé dans l’immeuble du Palafour, pour un séjour skis aux pieds.

 

Jour 3 : ski à Tignes et Val d’Isère

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

Comment dire? Nous sommes plus que chanceux, quelques flocons ayant à nouveau saupoudré le sol pendant la nuit, et un grand soleil irradiant la station. Pas de temps à perdre cette fois. Avec un temps pareil, et après avoir vu les posts de la veille, les accros du ski sont bien là ce matin! La foule (toute relative quand même, nous ne sommes pas au beau milieu des vacances de février), s’amoncelle dès 9h00 au pied du funiculaire de la Grande Motte. Dans le téléphérique, on peut faire la revue du matériel de randonné de l’année! Skis larges à volonté! Comme tout le monde, nous profitons donc de ces conditions exceptionnelles et inespérées. Vers 11h00 tout est tracé. La neige commence à transformer et s’alourdir sous les effets du soleil de fin avril. Direction Val d’Isère pour explorer le domaine. Nous laissons Tignes aux aficionados de la Black Shoes.

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

Les conditions sont incroyables. La neige est froide et douce, comme en janvier. L’idéal pour se lancer dans la face, avec une pensée pour Franck Piccard en descendant le passage étroit de l’Ancolie. En bas ça ramollit, mais les cuisses aussi! Ce qui vaut quand même mieux que la glace vive sur laquelle s’élance les skieurs de haut niveau en ouverture de saison. De là, direction le glacier du Pissaillat.

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

Nous bénéficions d’une vue magnifique sur les sommets alentours et la Grande Motte que nous venons de quitter, étincelle sous le soleil. Descente par le Fornet, et ses jolis chalets de pierre. Un chamois est descendu déguster l’herbe fraîche. Décidément, Val d’Isère est aussi charmante sous le soleil que sous la neige. Retour à Tignes dans la foulée, avant de redescendre dans la vallée où il fait déjà 24°c.

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

Moins de monde, des prix plus bas sur les locations, des soldes un peu partout, des conditions au top, le ski de fin de saison reste vraiment un bon plan, que vous soyez accros … ou pas!

 

happy-women-mountains-stations-ski-skieuse-neige-montagne

 

Les liens de notre week-end :

 


Retrouvez toute l’actualité et les dernières news de Snowflike sur la page Actus.

Laisser un commentaire