Après 55 jours d’attente, nous voici enfin autorisées à sortir de chez nous et à nous éloigner un peu de la maison pour autre chose que le travail ou les courses « de première nécessité ». Il était temps! Temps de nous dégourdir les jambes, temps d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs, temps de nous aérer le bonnet et, surtout, temps de retrouver les copiiiiiines! Avant de sortir, voici quelques infos et conseils quand même, histoire de savoir ce que l’on a le droit de faire et ne pas retourner à la case départ en 2 temps 3 mouvements.

 


Déconfinées, mais pas déconfites

Nous voici libres oui, mais pas encore tout a fait aussi libres qu’avant ! Pas la peine de rêver, tout ne nous est pas (encore) permis. Ceci dit, pour une reprise il y a quand même de quoi faire, à commencer par prendre l’air. Voici la liste des activités sportives autorisées EN EXTERIEUR :

  • Randonnée à pied, running, trail, marche nordique et ski de randonnée
  • Vélo, VTT et même tricycle, mécanique ou électrique, (la poussée de poussette doit aussi entrer dans les clous)
  • Trottinette, roller, skate et autres sport à roulettes (y compris le ski-roues)
  • Yoga, fitness, crossfit, zumba ou tout autre activité praticable en plein air

Le tout en forêt, en montagne, sur les sentiers, sur les pistes aménagées et même en ville, sur le bitume, dans les parcs et jardins des zones classées VERT. Dans certains cas et sous certaines conditions, sur les berges des plans d’eau. Renseignements à prendre pour chaque région, car les arrêtés préfectoraux et/ou municipaux ne prévoient pas tous la même chose.

 

Nous pourrons aussi reprendre en toute quiétude :

  • Golf et tennis (on doit donc pouvoir étendre au badmington)
  • Pêche et pédalo (à condition de ne pas se mettre à l’eau)

 

Les conditions de la réussite

Les règles à suivre pour toutes ces pratiques sont assez drastiques. Tout n’est pas permis, quelques conditions sont à respecter pour ne pas se faire renvoyer illico presto dans nos pénates. Alors, quel cadre pour la reprise ?

  • Pas de limitation de durée de pratique
  • Pas d’attestation
  • Pas plus loin que 100 km (de notre domicile)
  • Pas plus de 10 personnes
  • Pas de mise à l’eau (ça tombe bien on ne rentre plus dans le maillot)
  • Et le tout, sans passer par le vestiaire

 

Si vous ne l’avez pas encore fait, vérifier votre « zone libre » ici.

 

Le rapprochement, c’est pas pour maintenant

La DISTANCIATION, ce mot qu’on ne connaissait pas bien avant le 17 mars, va prendre tout son sens et nous occuper tout au long de la journée. On n’a rien sans rien, hein ? Il va falloir être attentive et avoir le compas dans l’oeil les filles. Prévoir aussi les talkie-walkies ou le mégaphone pour papoter, parce qu’à 10, à 10 mètres de distance les unes des autres, il y aura quand même 90 mètres entre la tête et la queue de peloton ! Ca va brailler dans la forêt ! Bref, petit rappel des critères de distanciation :

  • 10 mètres minimum entre deux personnes pour les activité du vélo, du jogging et autres pratiques pédestres ou à roulettes
  • Distance physique d’environ 4m2 pour les activités en plein air type tennis, yoga, fitness par exemple 

 

Ô rage, Ô désespoir

Les activités sportives qui ne permettent pas cette distanciation (sports collectifs, sports de combat notamment) ou celles qui se pratiquent dans l’eau (océan, lac ou rivière) ne pourront pas reprendre dans l’immédiat. Les câlins non plus 😉 Peu de chance que les stades soient ouverts dans les prochains jours. En théorie, ce n’est pas interdit, mais il ne va pas être simple de tenir les distances entre les sportifs. Ou de désinfecter l’équipement entre chaque séance. Tout est donc question d’organisation, du bon vouloir du club , mais surtout de celui du maire du coin. Renseignements à prendre du côté de chez soi donc !

Heureusement tout n’est pas perdu. Bienheureuses membres d’un club ou d’une association, nous pourrons enfin retrouver nos petits camarades et partager un moment avec eux. A défaut de nos séances d’entraînement habituelles, nous auront le droit de nous retrouver en extérieur pour des séances diverses, organisées selon les règles citées ci-dessus. Ca fait du bien de varier les plaisirs de temps en temps, non ?

Enfin, reste le cas de certaines activités dont le sort est encore incertain. Surtout dont on ne sait pas bien s’ils sont autorisés ou non. Si on suit les recommandations fournies actuellement par le ministère des sports qui sont, il faut le dire, aussi vagues que floues, en principe, ça joue. Idem pour le parapente et autre activités planantes. Pas de précision en ce qui concerne la slackline, la chute libre, le base jump, l’alpinisme, les sports motorisés et bien d’autres encore. Quand à l’équitation ou au mushing, il n’a pas été précisé si les animaux aussi était concernés par la distanciation eux aussi 😉 D’ici quelques jours, on en saura plus. Bref, si ce n’est pas interdit, c’est autorisé non ? A condition toutefois de respecter les règles…

 

On refait des folies de son corps oui, mais en douceur

Après 2 mois de confinement, de vie apathique, d’horizon bouché, de dégustation de chocolat, de révisions en tout genre : table des 7, division à 3 chiffres, règles des COD, naissance de Rome, imparfait du subjonctif et théorème de Pythagore, le neurone en surchauffe et le capital patience épuisé, notre corps réclame grâce. Sus au ventre mou, aux jambes lourdes, à la respiration saccadée en pleine séance d’aspirateur ! On se remet au sport. On bouge son corps. Et on en veut encore et encore.

Attention cependant à ne pas trop s’emballer, à ne pas vouloir aller trop vite, trop fort, ni à griller les étapes. Le temps est venu de prendre l’air oui, mais de prendre soin de soi aussi. On garde son calme et on reprend en douceur en gardant à l’esprit que « chi va piano, va sano » et en suivant ces quelques recommandations :

  • Penser à son kit « de survie » : masque, gel hydro-alcoolique
  • Emporter au minimum de l’eau et, selon l’activité : de quoi grignoter si besoin (même si on a fait des réserves pendant 2 mois) et de quoi se protéger des intempéries (lunettes, chapeau, crème solaire, imperméable, … plus sifflet et couverture de survie pour la randonnée – voir les conseils « les indispensables à emporter dans son sac à dos« )
  • S’échauffer de la tête aux pieds, mobiliser ses articulations avant de commencer
  • Choisir une activité ou un itinéraire adapté à la reprise. On n’est pas là pour faire des prouesses ou battre ses propres records, enfin pas encore. On prend son temps en gardant en tête que de toute façon, « plus c’est long, plus c’est bon » sauf le confinement bien sûr ! (retrouver les conseils pour bien choisir sa randonnée ici.)
  • Bien s’entourer. Ne pas se lancer à l’aventure avec des personnes que l’on ne connaît pas et qui n’ont peut-être pas le même niveau que soi. Ca ramène au conseil précédent. On reste calme et on ne s’emballe pas, on retrouve les copines ou les copains que l’on connait bien.
  • Eviter les lieux trop fréquentés. Si on s’éparpille bien, on doit pouvoir trouver quelques lieux un peu plus tranquilles que les « autoroutes » du coin. Pour sortir des sentiers battus, rien de tel que de sortir sa carte IGN ou de faire preuve d’imagination ! Enfin, bien sûr, dans la mesure du possible, fuir les heures de pointes.

 

Tout est dit. Ou presque.

La vigilance s’impose pour ne pas déranger la faune qui a repris ses droits pendant notre absence, et à pu s’installer tout au bord des sentiers. Attention en particulier aux oiseaux, et notamment aux rapaces, qui sont en pleine période de nidification. D’après la Ligue de Protection des Oiseaux Auvergne Rhône-Alpes, « les œufs ont certainement déjà éclos et les jeunes poussins ont besoin d’être nourris très régulièrement par leurs parents. » On reste attentif et on s’éloigne des animaux sauvages en cas de rencontre avec ces derniers. Il est possible de consulter les zones de sensibilité sur la faune sur le site le site de Biodiv’Sports.

Pour en savoir plus sur les principes édictés par le ministère des sports, c’est juste là, en-dessous :

http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/reprise-de-l-activite-sportive

 

Et surtout, on n’oublie pas de vérifier qu’on est bien toujours en zone verte avant d’enfiler son short et ses baskets ici.

 


Retrouvez toute l’actualité et les dernières news de snowflike.com sur la page Actus.

Laisser un commentaire