LE SKI POUR PASSION, LA MONTAGNE COMME INSPIRATION, LES FEMMES PAR CONVICTION.

 


Difficile de faire son propre portrait! Au risque de passer pour une égocentrique, je suis pourtant bien obligée de me présenter pour que vous sachiez à qui vous avez à faire. J’ai donc décidé de me prêter au jeu, et de me faire subir le même sort que celui que j’inflige aux femmes dont je dresse le portrait ici. Ca tombe bien, ce soir c’est Halloween!

collage-ski-fanny
Départ en fanfare.

Née au pied des 3 vallées, c’est dans le jardin de mes parents que j’ai commencé le ski, avec des skis en frêne fabriqués par mon père, qui m’a transmis sa passion. J’ai suivi le parcours classique des enfants du pays, avec cours de ski alpin et ski de fond à l’école, Club des Sports (à Courchevel) et compétition alpine. Quand je découvre le ski artistique et acrobatique, grâce à ma soeur ainée qui le pratique et aux premiers Championnats du Monde qui se déroulent à Tignes, j’ai la révélation! Je me lance dans cette discipline plus ludique et joyeuse que l’alpin, et me retrouve, à quinze ans, embarquée en Equipe de France. Au milieu de mes idoles je progresse vite, en Coupe d’Europe puis en Coupe du Monde. Mais je défriche aussi le terrain en ce qui concerne les blessures précoces à répétition, et je passe autant de temps en centre de rééducation que sur les pistes de ski! Je décide, la mort dans l’âme, de mettre fin à ma carrière sportive à l’orée de la saison 1993/1994, et me voilà aussitôt engagée comme entraîneur des Equipes d’Australie de bosses, Homme et Dames, sur le circuit Coupe du Monde et aux Jeux Olympiques de Lillehammer en 1994. A vingt et un ans à peine, je suis alors la plus jeune coach et la seule femme à ce niveau. Certains des athlètes que j’encadre sont plus âgés que moi!

 

fanny-ski-fond-1Une femme au milieu des hommes.

A la fin de la saison, je décide de passer à autre chose et je coupe les ponts avec la compétition. Je termine mon diplôme à l’IUT d’Annecy, je me fais faire un genou tout neuf par le Docteur Pierre Chambat (qui prendra soin de mes genoux jusqu’en 2011!) et je me lance dans la vie professionnelle. Je commence comme attachée commerciale chez Lacroix Skis & Co. Je suis la première femme et la seule à vendre du matériel parmi les hommes, et je garderai souvent ce statut. Responsable promotion, responsable communication internationale, team manager (je fais signer son premier contrat à Xavier Delerue), entraîneur, monitrice de ski et snowboard, vendeuse en magasin de skis, testeuse de skis, formatrice snowboard à l’Ecole des Professionnels d’Intersport, chef de produits ski et snowboard, responsable marketing, chef de marché, mountainwear merchant, j’ai eu la chance de toucher à tout en une vingtaine d’années. Rien ne me lasse, je suis dans ce que j’aime, je fais ce que j’aime.

 

Des convictions.

Et je défend mes convictions! Entre autres, je suis convaincue que l’on s’occupe mal des femmes et des enfants. Jean-Renaud Daniel, mon chef (mon Maître Jedi),  et Bernard Liatti, le patron de Dynastar à l’époque, me font confiance. Ils me laissent développer les gammes femmes, enfants et freestyle. Le succès est immédiat avec les produits pour femmes de la gamme Exclusive, réalisés dans des moules spécifiques. Mais aussi avec le Trouble Maker, développé avec le Team Freestyle International qui truste tous les podiums. Avec le ski baby également puisqu’il permet au groupe de déposer un brevet. Sur un ski enfant, c’est rarissime!

 

fanny-vtt

Rêve ou réalité ?

Travailler dans le ski, faire des skis, je l’avais fantasmé toute mon enfance en parcourant les racks à ski de l’ESF que mon père dirigeait. Alors forcément, je me régale chez Dynastar. Mais quand en 2005 on me confie le lancement de la gamme de matériel Roxy, c’est la cerise sur le gâteau. Cette marque me fascine depuis des années et je reçois cette mission comme une bénédiction. Dans le même ordre d’idée, je peux aussi citer mes années parisiennes. Travailler en agence de communication, je l’avais rêvé à l’adolescence, mais oublié en embrassant la carrière sportive. Et voilà que je me retrouve Chef de Projets pour des grandes marques comme Orange, Nestlé, Eurosport, les Brasseries Fischer, Blédina, Fleury Michon, entre autres.  Outre le fait que je réalise encore un rêve, cette expérience m’ouvre l’esprit, m’apprend à poser un regard différent sur les choses et à me renouveler sans cesse. Grâce à celui qui me forme, Bernard Gindre, je découvre que toute idée, même d’apparence farfelue, peut être réalisée, et qu’on peut toujours changer les choses.

 

Version 2

Seule peut-être, mais ensemble! 

C’est certainement cette certitude qui a fini par me pousser à me lancer en indépendante après un break professionnel de quatre ans pour faire et élever mes enfants. Mais encore plus à m’engager dans la création du site www.snowflike.com. Sans bagage informatique spécifique certes, mais avec l’envie de faire bouger les lignes, de partager  mon expérience et mon savoir; avec la motivation d’apporter aux femmes (et à leurs enfants) l’information et le conseil qu’on ne leur fournit pas; avec le désir aussi de les inspirer. Et si je commence seule, mon rêve est que ce site regroupe une communauté de femmes qui partagent  à leur tour leur expérience et leur savoir, pour se motiver, s’entraider et se retrouver.

 

Inspiration.

Aussi belle en hiver qu’en été, j’aime la montagne et elle me le rend bien! Si elle m’a offert la possibilité de travailler et gagner ma vie pendant toute ces années, elle m’a surtout permis de me détendre, me ressourcer, et de rêver. Elle est un formidable terrain de jeu sur lequel j’ai pratiqué au moins une fois : ski, monoski, snowboard, skwal, paret, télémark, ski de fond, saut à ski, randonnée à ski, raquettes, randonnée pédestre, escalade, alpinisme, VTT, accrobranche, via ferrata, équitation, hydrospeed, rafting, canoé, ski nautique, wakeboard, wakesurf, stand up padle, voile sur les lacs alpins, et peut-être d’autres encore que j’oublie. Alors oui, la montagne m’inspire et rend ma vie plus belle. Et oui je veux en faire profiter les autres.

fanny-rando-2

 


Elle l’a dit : « Il faut croire en ses rêves, ne jamais renoncer. On finit toujours par les réaliser. »

 


Bio Express : 
  • 1972 : Naissance à Moutiers.
  • 1975 : Premières glissades dans le jardin familial.
  • 1979 : Entrée au Club des Sports de Courchevel.
  • 1988 : Entrée en Equipe de France de Bosses.
  • 1989 : 1ère participation en Coupe du Monde, à la Clusaz.
  • 1991 : 4ème Titre de Championne de France, Championne du Monde Junior et Vainqueur de la Coupe d’Europe de Bosses.
  • 1993/1994 : Entraîneur des Equipes d’Australie de bosses sur la Coupe du Monde et aux JO de Lillehammer.
  • 1995 : 1er poste dans le ski – Attachée commerciale Skis Lacroix & Co.
  • 1999 : Chef de Projets dans l’agence de communication Lame de Fond à Boulogne-Billancourt.
  • 2000 : Ascension du Mont-Blanc par les 3 Monts.
  • 2001 : Retour à la montagne – Chef de Produits skis femme, freestyle et junior chez Dynastar.
  • 2003 : Ispo Award Ski Exclusive 10.
  • 2005 : Lancement de la gamme skis Roxy.
  • 2007 : Responsable de la gamme textile ski chez Rip Curl.
  • 2008/2012 : Break professionnel – Maman à plein temps.
  • 2011 : 8ème opération des genoux.
  • 2013 : Début en indépendante – Conseil en marketing –  Monitrice de ski à La Clusaz.
  • 2014 : Participation à la Transjurassienne.
  • 2016 : Création et lancement du site www.snowflike.com.

Fanny et la montagne en 10 questions :

1 – Votre rencontre?
A ma naissance. Je suis née au pied des montagnes, je suis chanceuse.

2 – Ta montagne préférée?
Je les aime toutes, mais j’avoue un faible pour le Mont-Blanc.

3 – Ton rapport à la montagne en 3 mots?
Passion, inspiration, émotions.

4 – Tes activités?
Principales : ski alpin, skating, randonnée, VTT, stand up paddle.

5 – Ton meilleur moment?
Tous, absolument tous, quand je suis en montagne je respire, je vis, je suis heureuse.

6 – Une femme que tu admires ou qui t’inspire?
Marielle Goitschel. Une grande championne. Une femme de convictions (même si je ne partage pas toutes ses opinions). Une femme qui ose. Passionnée. Qui a marqué l’histoire du ski. Et qui défend la cause féminine! J’ai eu la chance de la rencontrer le 1er octobre dernier à l’Assemblée Générale de l’Association des Internationaux du Ski Français. J’étais très impressionnée.

7 – Tes 3 marques préférées?
Kari Traa, parce que Kari, avec qui j’ai couru en bosses, est une fonceuse, une pure « Happy woman in the mountains » et qu’elle défend ses idéaux. POC pour la qualité et la sécurité. Super Natural pour le style et la praticité.

8 – Ton prochain projet?
Faire grandir Snowflike Outdoor et faire plein de sorties en montagne avec d’autres femmes.

7 – Ton rêve de montagne?
Partir une semaine ou plus en trek, n’importe où. Marcher, et marcher encore, m’évader en montagne. Découvrir la Nouvelle-Zélande.

7 – Une anecdote?
Partie pour la première fois sur la tournée Coupe du Monde en 90, j’arrive au Canada sans aucun bagage, sauf mes skis. Je n’ai pas pu skier pendant 3 jours, bonjour le stress. Toujours gentleman, Fabrice Ougier m’a offert une brosse à dents!


Les liens de Fanny : 

 


Découvrez aussi les portraits suivants :

 

happy-women-mountains-femmes-montagne-athlète-ski-skieuse-neige-championne
Ophélie David et Marie Martinod
happy-women-mountains-montagnes-nepal-expéditions-snowboard-split-board
Sandra Stavo-Debauge
snowflike-lydie-lanza-portrait
Lydie Lanza

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

<<Retour accueil portraits

Laisser un commentaire