SO BIKEWEAR, PREMIERE MARQUE DE VETEMENTS DE VTT 100% MADE IN FRENCH ALPS, PROPOSE DES TENUES ENTIEREMENT CONCUES ET COUSUES A LA MAIN DANS LES BAUGES PAR UNE RIDEUSE PASSIONNEE.

 


Tout a commencé il y a trois ans, quand Fabienne Petetin, alors assistante dentaire sur Annecy, décide de changer de vie. Elle raconte : « J’adorais mon travail, mais je me sentais coincée. Je rêvais de voyager, de me sentir libre, je voulais vivre plus ». Et plus en phase avec ses valeurs et la nature. C’est là que le destin s’en mêle. Elle rencontre Nicolas et plaque tout pour partir s’installer à Aix-les-Bains. Oui mais voilà, quand on a un adolescent à la maison, impossible de se laisser aller. La belle se remet en question et cherche sa voie. Une chose est sure, elle veut travailler de ses mains, faire quelque chose qui lui ressemble. Après un bilan de compétences, divers stages d’observation, elle découvre la couture et c’est l’évidence. Pratiquante de VTT de descente, dans son terrain de jeu favori des Bauges, Fabienne trouve que : « Les shorts de vélo ne sont pas très jolis et surtout mal adaptés à notre pratique« . Qu’à cela ne tienne, elle va les faire elle-même. Elle débute une formation de stylisme avec une idée en tête : créer sa propre marque de vêtements de VTT.

 

Crédit photos : SO bikewear – Gautier Boudat

 

Quand le rêve devient réalité

Passionnée, plus motivée que jamais, la jeune créatrice apprend alors les ficelles du métier de couturière. Elle développe ses propres patrons, sélectionne les tissus, ses imprimés, choisit de travailler avec des fournisseurs locaux, et enfin, elle teste elle-même ses réalisations, avec son compagnon et son fils, accro eux-aussi au VTT. Le premier short, encore sans marque, sera le sien. Puis celui de son homme. Comme Fabienne l’explique : « On les portait tout le temps, et pas que pour le vélo. Nos amis nous en ont alors demandé et c’était parti. Au départ c’était surtout moi qui bossait dessus, mais peu à peu c’est devenu un projet familial. Chacun met la main à la pâte. Mon fils nous fait de très bons retours sur le style, l’usage. Nicolas est un excellent promoteur-vendeur. Il sait très bien présenter les produits et il va faire une formation pour découper les tissus pour me faire gagner du temps en production. » Car oui, la styliste et la couturière, c’est elle. Il lui faut environ 14 heures pour réaliser un ensemble complet short plus tee-shirt. Pour développer correctement la marque, il a fallu lui trouver un nom. « Pas simple », nous dit-elle :  « Il nous a fallu des semaine et des semaines ». Puis tout à coup, encore une fois, c’est l’évidence. SO s’est imposé. SO pour shorts originaux. « SO aussi parce que c’est simple, comme nous » nous dit la créatrice. Une fois le nom choisi et déposé, il ne restait plus qu’à commercialiser les tenues. Pour cela, le trio s’est rendu cet été sur L’Alps Bike Festival à La Clusaz et l’Enduro VTT de la Croix de Fer à Saint-Solin d’Armes. « C’est tout pour cette année. On fait en fonction de nos petits moyens. Mais l’an prochain on projette de se rendre au Vélo Vert Festival, sur lequel j’ai été bénévole cette année et aux Natural Games, » nous précise Fabienne. Les produits sont aussi en vente en ligne depuis quelques jours sur le site que la jeune entrepreneuse a créé toute seule, sobikewear.com. Enfin, comme la chance sourit aux audacieux, deux magasins, conquis par ces produits originaux faits main, ont contacté la tout jeune marque pour commercialiser son offre : Le Schuss à la Clusaz et L’Original Bicycle Store à Annecy, faisant ainsi du rêve de Fabienne, une réalité.

 

Crédit photos : SO bikewear

 

Une vie 100% simple et nature

Pour autant, si l’aventure démarre « sur les chapeaux de roues », la famille n’en vit pas. Non, ce qui nourrit le trio, au sens propre comme au sens figuré, c’est l’activité de maraîcher. C’est sur les terres du village de Saint-Jean d’Arvey, perché à 560m d’altitude, sur un plateau dominé par les falaises du Peney et du Nivolet, aux portes des Bauges, que le couple cultive des légumes de saison, des aromates et des herbes médicinales. Vendue sur le marché local, leur culture finit aussi dans leurs assiettes ou en préparations pour se soigner. Végétariens, adeptes de la vie simple et du zéro gaspillage, Fabienne et Nicolas fabriquent tout par eux-mêmes et vivent presque en autonomie. Si leur récolte n’est pas labellisée bio, elle est pourtant elle aussi 100% naturelle et leur fournit les semences pour la saison suivante. Alors bien sûr, c’est localement que Fabienne a cherché ses fournisseurs. Et, si les tissus qu’elle utilisent ne sont pas fabriqués en France, ils sont imprimés à proximité. Son atelier? Elle l’a installé au beau milieu des prés, dans une caravane réaménagée pour l’occasion. Ainsi la vie s’organise en fonction des saisons. L’été, principalement dans les champs, l’hiver sur So Bikewear. Il n’empêche que pour répondre aux commandes et pour développer de nouvelles pièces, la maraîchère troque ses gants et sa binette contre sa caravane et sa machine a coudre, vieille de 30 ans, au cours de la journée, même en été! Quand la chaleur est suffocante, elle s’active dans sa caravane bien isolée et aménagée pour coudre ses nouveautés. Avant de reprendre ses outils de jardin le soir à la fraîche.

 

montagne-femme-vttiste-velo-saint_jean_darvey_bauges_savoie-bikettes
Crédit photos : SO bikewear – Gautier Boudat

 

And So, what?

Fabriqués artisanalement on l’a vu, la collection So présente pour l’instant, un short de VTT de descente unisexe et deux maillots assortis à manches longues. Leur originalité tient aussi bien dans leur conception que dans leur style. En effet, chaque pièce, ou presque, est unique. Pour la créatrice, l’intérêt du fait-mains c’est que l’on peut apporter une petite touche spéciale à chaque produit. Si l’assemblage de tissus et de couleurs peut-être le même sur quelques shorts, les coutures, elles, seront différentes. Fabienne ne tient pas à coudre plus de 10 modèles dans un seul tissu, qu’on se le dise. La palette de choix est donc très large. A ce jour elle dispose d’une quinzaine de coloris pour le tissus « hard » résistant, et déjà plus d’une trentaine pour les imprimés, de quoi faire des centaines de combinaisons différentes.

L’autre plus de la marque, c’est que l’on peut se faire créer un modèle unique. Il suffit de choisir la couleur du tissu « hard » dans la palette existante, puis de demander le print de nos rêves, Fabienne se charge de le trouver.  Il est également possible de fournir son propre dessin qui sera imprimé, dans la vallée, sur le tissu adéquat. Elle est pas belle la vie?

 

  • Le short :

montagne-femme-vttiste-velo-saint_jean_darvey_bauges_savoie-bikettesRéalisé dans un assemblage de 4 matières, il assure un grand confort d’utilisation grâce à sa coupe baggy et à des empiècements stretch en néoprène à la taille et à l’entrejambe. Le devant est en coton d’ameublement imprimé, souple et résistant, tout comme les poches arrières. L’arrière et les bas de jambes (les genoux) sont en coton technique, mélangé avec des fibres de polyester ou PU, pour une grande résistance. Enfin une doublure intérieure en mesh finalise l’ensemble pour plus de douceur. Il bénéficie en outre d’une poche zippée sur le devant, avec élastique à clés intégré.

 

 

  • Le maillot :

Fabriqué en Dryclean, matière légère et technique bien connue des sportifs, il assure une grande liberté de mouvements, de la respirabilité et sèche très vite. Pour les filles, deux empiècements imprimés sur les épaules viennent finaliser le style. Pour les garçons, un empiècement unique sur le bas du tee-shirt vient finaliser l’ensemble.

 

 

Une toute nouvelle ligne lifestyle vient de voir le jour. Entièrement réalisée en coton bio, elle à été dessinée par la jeune créatrice Sarah Buscail pour SO bikewear exclusivement. Comme il se doit, elle est imprimée localement. Elle se compose pour l’instant de deux tee-shirts et deux sweats à capuche, pour hommes et pour femmes. Mais pourrait rapidement s’étoffer.

 

Enfin, la gamme s’étendra prochainement pour d’autres pratiques du VTT. En chantier dans la caravane de Fabienne, une ligne de VTT enduro est en cours de développement, qui devrait proposer un short léger, un maillot manches 3/4 et un maillot manches courtes. Dans les tablettes aussi, une ligne slopestyle dont le maître-mot sera l’accessibilité. Bref, des idées la jeune entrepreneuse en a plein. Du boulot aussi, mais rien ne l’effraie. Comme elle le dit « J’ai osé. Osé faire des vêtements qui me ressemblent. Oser aller au Vietnam aussi. » Ca, c’était son deuxième rêve…

montagne-femme-vttiste-velo-saint_jean_darvey_bauges_savoie-bikettes
Crédit photos : SO bikewear
Où trouver SO bikewear ?
  • Sur le site SO bikewear.com
  • Au magasin le Schuss à La Clusaz
  • Au magasin L’Original Bicycle Store à Annecy

 

 


Découvrez d’autres coups de coeur

 

happy-women-sportive-sport-outdoor-femmes-mamans-en-cas-alimentation-dégustation
Mange tes graines
happy-women-mountain-montagne-femmes-ski-skieuse-cueillette
Les soeurs des plantes
Snowflike-chamonix-jewelry-ring-silver-mountain
Michelle Webster Jewelry
maman-auteur-auteure-ecrivain-ecraivaine-plume-haute-savoie-74-messery-maman-ecrit-montagne-savoyarde-skieuse-cousine-cathy-féchoz-pianiste-professeur-piano-concervatoire-superieur-geneve-piano-vacances-lecture-detente
Rêver n’est pas un vilain défaut