LES BONNES QUESTIONS A SE POSER AVANT D’ACHETER SES CHAUSSURES DE SKI.

 


Acheter une paire de chaussures c’est simple : on choisit le modèle, la taille, on essaye, et hop c’est parti! Bon, ça ça fonctionne pour les chaussures de ville, et encore, ça ne fonctionne pas toujours très bien puisque, ne nous voilons pas la face, nous avons toutes dans nos placards une paire de chaussures qui nous fait mal aux pieds, mais que nous avons achetée sur un coup de coeur!

Mais quand on parle de sport, investir dans des chaussures, quelles qu’elles soient d’ailleurs, ça ne s’improvise pas. En effet, bien se chausser c’est se garantir un niveau acceptable de confort et de performance, le tout dans la durée. Quand on a mal aux pieds, on ne peut pas se faire plaisir et encore moins progresser. En ski c’est encore plus vrai, car tout part des pieds. Alors oui, ça vaut le coup de prendre son temps, de bien faire les choses et de se faire aider par un professionnel. D’accepter aussi de ne pas s’arrêter sur un choix de couleur ou de marque qui ne nous plaît pas. Le confort et l’utilisation doivent primer sur tout autre critère. Voici donc quelques clés pour vous guider dans votre démarche.

snowflike-tecnica-nordica-salomon-roxa-fischer-choisir-skieuse

 

Avant tout soyons clair, on n’achète pas sa paire de chaussures de ski comme son pack de yaourts (bio)! Pour bien s’équiper, il est nécessaire de se rendre chez un spécialiste qui va vous orienter vers la chaussure qui correspond le mieux à vos besoins, à vos attentes, et surtout qui va pouvoir adapter la chaussure à votre pied le cas échéant. Préparer cet achat, c’est préparer les questions que le bootfitter (le spécialiste de la chaussure en point de vente) va vous poser. Quelles sont-elles?

 

Quelle est votre niveau de ski ?

La 1ère chose à faire, sans se mésestimer, est de faire le point sur son niveau de ski réel et sur ses ambitions : souhaitez-vous progresser notamment ? Cette question peut s’avérer cruciale au moment de faire le choix final entre deux modèles.

 

Quelle est votre pratique ?

Définir ensuite sa pratique actuelle et ses envies : ski de piste, hors-piste, randonnée… il existe des produits spécifiquement développés pour chaque pratique. Mais on trouve aussi des chaussures polyvalentes qui peuvent vous permettre de découvrir ou pratiquer plusieurs activités tout en offrant un très bon niveau de performance.

 

Quelle est votre sportivité ?

Aimez-vous skier des journées entières non-stop ? Préférez-vous le ski-bar ? Skiez-vous majoritairement avec vos enfants âgés de moins de 8 ans? Aimez-vous attaquer ou plutôt vous balader ? Toutes les réponses à ces questions guideront le vendeur pour l’aider à définir l’offre la plus adaptée à vos besoins.

 

Où et quand skiez-vous ?

Combien de jours par an ? A quelle période ? Une semaine ou trente jours? A Tignes ou à la Clusaz ? En effet les besoins ne sont souvent pas les mêmes pour quelqu’un qui skie une semaine à Pâques ou pour une « locale » qui skie tous les week-ends. Et oui, les conditions de neige et la température rencontrées majoritairement peuvent aussi orienter le choix.

 

Quelles sont vos priorités ?

Confort, performance, chaleur, souplesse, maintien, marche sur neige dure, etc… A chacune ses besoins, à chacune ses priorités. Bien les déterminer est crucial dans le choix de la chaussure ou de ses équipements (collier débrayable, semelles anti-dérapantes, crochets micrométriques, système chauffant…).

 

Quel est votre poids ?

Ok c’est vrai c’est une information ultra-confidentielle que nous les femmes n’aimons pas trop communiquer!!! Sachez quand même qu’un bon bootfitter saura de toute façon vous jauger et le déterminer par lui-même à quelques kilos près. Alors autant le guider car votre poids, couplé à votre sportivité et votre pratique, est déterminant dans le choix de la souplesse de la chaussure.

 

Quelle est votre pointure ?

Oubliez la rumeur qui dit que l’on doit prendre une (ou deux!) tailles au-dessus de sa pointure pour se garantir plus de confort et de chaleur (car on portera de grosses chaussettes). Bien au contraire, cela va totalement à l’encontre de ces deux aspects. Une chaussure trop grande n’épouse pas la forme de votre pied et ne le maintient pas correctement, exit le confort donc. Non seulement votre pied va bouger dans tous les sens et frotter dans le chausson. Mais, cerise sur le gâteau, vous allez devoir la serrer (trop) pour assurer une tenue minimum et ainsi créer des points de compression qui peuvent devenir douloureux ou limiter la circulation sanguine… et avec elle, la chaleur! Alors tenez-le vous pour dit : on choisit chaussure à son pied, en amour comme en ski!

 

Il reste un point que je n’ai pas abordé, il s’agit du prix. Evidemment c’est important. Quel prix êtes-vous prête à investir dans votre confort et votre plaisir ? C’est la question à se poser. Gardez en tête que vous allez conserver vos chaussures un certain temps.  Et soyez rassurées, les fabricants proposent aujourd’hui des chaussures très confortables, avec un très bon niveau de performance à des tarifs qui restent tout à fait raisonnables.

 

Chez le bootfitter, comment ça se passe? Préparez-vous à vous mettre à nu!

 

Les grandes étapes :
1 – Analyse de vos pieds. 

Ca se passe pieds nus et on étudie tout: longueur, largeur, volume, forme, spécificités, pour les deux pieds.

2  – Etude de votre pratique. 

Voir les questions ci-dessus.

3 – Essayage de produits. 

3 ou 4 modèles pré-sélectionnés par le vendeur en fonction des deux phases précédentes.

4 – Adaptation à votre pied. 

Réglages de la chaussure, réalisation d’une semelle, d’un chausson, ou toute modification nécessaire à votre bien-être.

5 – Essayage sur neige (dans certains points de vente).

Cerise sur le gâteau, certains points de vente, généralement en station ou dans les villes à proximité, vous proposent d’essayer votre produit sur neige. C’est un plus. Sachez toutefois que tout magasin digne de ce nom vous offrira les réglages éventuels suite à vos premières sorties post-achat.

 

N’hésitez pas à passer votre chemin si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le conseiller de vente ou s’il ne prend pas le temps de s’occuper de vous correctement. Bien conseiller, c’est avant tout bien connaître et bien comprendre sa cliente. Quelqu’un qui ne le fait pas n’a peut-etre pas l’envie ou pas les capacités de le faire…

 

EN RESUME : 
    1. Se poser les bonnes questions.
    2. Aller voir un spécialiste.
    3. Prendre son temps.

 

Si vous voulez encore plus de conseils, rendez-vous sur le site de Skieur Mag qui reprend les 5 règles à suivre pour acheter ses chaussures de ski.

Et si vous avez un peu de temps devant vous, regardez donc Mister Test se faire injecter des chaussons par Bertrand du magasin Goitschel Sport à Val Thorens. Ca donne envie de monter là-haut immédiatement pour se faire faire un chausson injecté à sont tour, non?

Si vous voulez tout savoir (ou presque) sur les chaussures de ski, allez consulter le lexique de Snowflike.

Et si vous souhaitez découvrir tous les modèles de l’année, pour les femmes bien sur, mais aussi les enfants et les hommes, rendez-vous sur le Guide Matos de Skieur.com.

 

 


Découvrez aussi les conseils suivants :

Snowflike-choisir-equipement-guide-skieuse
Lexique de la chaussure de ski.
snowflike-happy-women-mountains-choisir-guides-chaussure-ski-femme-skieuse-choisir-equipement
Spécificités chaussures de ski femme.

 

 

 

 

 

 

 


 

<<Retour accueil conseils