POUR NE PLUS DIRE « OH LA LA, JE N’AI RIEN A ME METTRE ! » VOICI QUELQUES PETITS CONSEILS POUR ALLER COURIR AVEC STYLE, MAIS PAS QUE…

 


Et si on parlait chiffons pour une fois ? Pour la pratique sportive, bien s’équiper et utiliser du matériel adéquat tombe sous le sens pour la plupart d’entre nous. En revanche, quand il s’agit de s’occuper de nos tenues, ce n’est pas la même. Bien souvent on fait avec ce qui nous tombe sous la main, ce qu’on a déjà dans nos placards et que l’on n’utilise pas aussi souvent qu’on l’aurait imaginé d’ailleurs. A moins d’être accro au sport et perfectionniste, une seule tenue fait bien souvent l’affaire pour plusieurs disciplines. Pourtant, à y regarder de plus près, tous les vêtements, toutes les matières et toutes les caractéristiques ne se valent pas. Surtout, toutes ne sont pas forcément adaptées à tous les sports. Pour le trail, il est de coutume d’utiliser ses vêtements de running, mais sont-ils vraiment adaptés ? Quelles sont les pièces indispensables pour le trail ?

 

femme-traineuse-coureuse-montagne

Quelles sont les caractéristiques essentielles d’un bon vêtement de trail ?
  • La praticité : des vêtements faciles à enfiler et retirer, faciles à entretenir, qui sèchent vite, très vite même, qui se compressent pour prendre le moins de place possible.

  • La performance : des vêtements légers, chauds quand il fait froid, frais quand il fait chaud. Des textiles qui maintiennent, compriment, aèrent, respirent et protègent des intempéries.

  • Le confort : des vêtements doux, qui limitent les frottements au maximum, bien ajustés et qui libèrent les mouvements.

 

 

Quelles sont les pièces indispensables à la pratique ?

 

  • Les tops : le tee-shirt technique est incontournable. Technique, cela veut dire réalisé dans un tissu adapté, exit donc le coton. Le top doit être léger, respirant, ne pas entraver les mouvements et surtout limiter les frottements des bras ou du sac. Large ou moulant ? Chacune sont style. Mais attention aux faux plis qui gênent et aux frottements qui irritent avec les tops amples. Selon la saison, on choisit les manches longues, courtes ou bien le débardeur. Pour ce qui est des couleurs, ce n’est pas qu’une question de goût. On a souvent tendance quand il fait chaud à vouloir porter du clair. Mais les couleurs qui repoussent le plus les rayons solaires UV sont les couleurs foncées. Côté matière, on privilégie la laine ou le synthétique, voire un mix des deux. Le choix est personnel, les deux possèdent de grandes qualités (voir ci-dessous). C’est aussi une question de prix. Mais quand on goûte aux vêtements en laine mérinos, on a vite du mal à s’en passer.

 

  • Les vestes coupe-vent : les modèles de trail, ultra-légers, tiennent dans la paume de la main et pèsent aux alentours de 100 grammes, voire moins. Bénéficiant d’un traitement déperlant ou d’une membrane, les vestes coupe-vent peuvent s’avérer bien utiles en cas de légères intempéries ou de vent. Elle permettent de conserver sa chaleur corporelle mais ne protègent pas du froid. A regarder : les petits plus qui font la différence dans l’utilisation, tels que les poches, la capuche, le col…

 

  • Les bas : collants longs, mi-longs, courts, shorts, chacune son style, chacune son choix. Le short est agréable quand il fait très chaud et le collant long s’impose par temps froid. Il peut être obligatoire pour certaines épreuves. Dans tous les cas, attention aux frottements entre les cuisses. Sur un trail long cela peut devenir un véritable cauchemar. Il est indispensable d’essayer les bas plusieurs fois avant de prendre un départ. Les aspects pratiques peuvent orienter le choix vers un bas plutôt qu’un autre comme les poches ou la présence de sous-vêtements intégrés. Depuis quelques années les jupettes ont fait leur apparition, pour notre plus grand plaisir. Attention toutefois à ne pas mépriser le confort au profit du style.

 

  • Les sous-vêtements : certains shorts présentent des culottes intégrées, mais ce n’est pas toujours très confortable. Le coton est une fois encore à éviter. Privilégier les matières synthétiques ou mérinos douces, avec pas ou peu de coutures, pas de chichis qui pourraient irriter la peau. Oublier aussi les sous-vêtements trop serrés. Surtout les brassières. Elles peuvent entraver la respiration durant l’effort, voire mener au malaise, surtout en altitude. Il est donc essentiel de choisir un bon rapport maintien/confort. Pour ce qui est du maintien on ne lésine pas, quel que soit le volume de la poitrine. Les impacts sont importants, il est essentiel de choisir la meilleure tenue. On trouve aujourd’hui des produits performants. Il est indispensable de les essayer avant d’acheter pour s’assurer du bon enveloppement. Les produits réglables sont à privilégier pour une adaptation parfaite à sa morphologie.

 

  • Les chaussettes : un détail à ne pas négliger. L’impact d’une chaussette mal adaptée qui génère frottements, ampoules et saignements peut être lourd. Les modèles de trail doivent être résistantes, respirantes et munies de renforts adaptés. Elles sont bien plus techniques que leurs cousines du running. Elles présentent un tissage adapté à chaque zone du pied. Celui-ci assure de la tenue au niveau de la voûte plantaire, du tendon d’Achille et de la cheville, présente des renforts pour une meilleure résistance sur les talons et les orteils, et limite les frottements sur le coup de pieds ou les malléoles. En outre, certains modèles utilisent des matières qui limitent les odeurs. En hiver, la laine mérinos se fait la bienvenue pour garder nos petits petons au chaud. Les chaussettes compressives, enfin, favorisent le retour veineux et diminuent la sensation de fatigue. Elles peuvent être remplacées par des manchons. Comme pour le reste bien sûr, on oublie le coton !

 

  • Les accessoires : gants, bonnets, bandeaux, lunettes, casquettes, visières, … les accessoires peuvent se révéler bien utiles pour se protéger du soleil ou des intempéries. Dans ce domaine encore, légèreté, confort et praticité restent les clés. Sans oublier une tenue irréprochable !

 

  • La montre : la meilleure amie de la traileuse, ou sa pire ennemie, est sans aucun doute la montre. Plus que l’heure, elle informe sur la durée de l’effort, la fréquence cardiaque, le dénivelé, l’altitude, la vitesse, la performance…. Les modèles les plus évolués se connectent avec le mobile. Lorsqu’on débute, une montre de sport simple suffit. Fréquence cardiaque, distance parcourue, temps au kilomètre, nombre de pas constituent la base. Lorsqu’on augmente les distances, la fréquence des sorties, ses objectifs, les modèles plus évolués s’imposent, notamment le GPS et l’altimètre. Attention toutefois, l’altimètre doit être étalonné régulièrement. Quand aux geeks, ils seront ravis de pouvoir recevoir leur textos, leurs mails durant l’effort, et de les effacer en musique 😉

 

 

Un équipement spécifique se révèle essentiel. Les vêtements de running ou de randonnée fonctionnent pour les premières sorties, mais rapidement il conviendra de s’orienter vers des pièces plus adaptées. La plupart des produits disponibles sur le marché possèdent des caractéristiques spécialement développées pour la morphologie féminine, garantissant ainsi le meilleur niveau de confort et de performance. L’essayage reste cependant indispensable. On ne cède rien au confort pour la pratique du trail. La moindre petite gène peut se révéler totalement insupportable durant l’effort, alors on ne transige pas. Pour ce qui est du style, si le rose reste la couleur prépondérante, peu à peu les marques semblent comprendre que tous les goûts sont dans la nature, ou presque. Unis ou imprimés, les tissus ont été minutieusement sélectionnés pour faire de nous les plus belles pour aller trotter. Alors, une fois que l’on a choisi le niveau de technicité recherché, le meilleur confort, on se fait plaisir. Parce que l’on va beaucoup plus facilement courir quand on a une jolie tenue à se mettre, c’est prouvé 😉

 

femme-traileuse-coureuse-montagne-megeve-2018

Quelques rappels sur les matières

 

  • Le coton : à proscrire en trail, comme en randonnée d’ailleurs. Il absorbe l’humidité au lieu de l’évacuer. De ce fait il devient lourd, abrasif et garde le corps au froid.

 

  • La laine mérinos : une matière que l’on trouve des sous-vêtements aux vestes chaudes. La laine possède de grandes qualités, dont l’isolation et la régulation thermiques, elle évacue très bien la transpiration et limite le développement des bactéries, et donc des odeurs. En outre elle sèche bien et est très confortable. Mais assez onéreuse. Attention, il existe de grandes différences de qualité en fonction de la région d’origine des moutons, des conditions d’élevage, du tissage de la laine.

 

  • Les matières synthétiques : très légères, souvent très souples, douces, elles évacuent bien l’humidité et sèchent très rapidement. Elles sont aussi très accessibles niveau prix. Mélangées avec des fibres extensibles, elles apportent beaucoup de confort. Elles sont aussi très résistantes et très faciles d’entretien. Mixées avec de la laine mérinos, elles offrent un excellent compromis.

 

  • Les matières stretch : contiennent des fibres synthétiques élastiques, comme l’Elasthanne par exemple. Cela donne beaucoup de souplesse aux vêtements, un confort parfait. Elles sont incontournables en trail.

 

  • Les membranes imperméables et respirantes : type Gore-Tex. On les trouve sur les vestes, les coupe-vents, dans les chaussures. Elles s’avèrent essentielles en hiver, par temps froid, pour protéger des intempéries, du vent ET évacuer la transpiration due à l’effort. En trail on ne transige pas sur la respirabilité. Associées à une matière stretch, elles assurent une bonne liberté de mouvement.

 

  • Le traitement déperlant : protège de la pénétration de l’eau sous une pluie fine, mais pas des fortes pluies. C’est un plus mais ça ne dispense pas d’une vraie protection contre la pluie qu’offre une membrane.

 

 


Découvrez d’autres conseils trail et randonnée :
nature-liberte-espace-air-pur-escape-live-outside
Equipement : les basiques
conseils-equipement-materiel-batons
Bien choisir ses bâtons
matériel-équipement-sac-à-dos-montagne-femme-airness
Bien choisir son sac de trail
traileuse-course-montagne
Bien choisir ses chaussures de trail
Sac-à-dos : les indispensables
Les indispensables à emporter
happy-women-mountains-choisir-conseils-randonnée
Bien choisir sa randonnée